Dénutrition : comment veiller à une bonne alimentation ?

Publié le : 
14 octobre 2019
- Mis à jour le : 
21 novembre 2019

Avec l’âge, il est fréquent que l’appétit diminue. On a tendance à croire qu’il faut moins manger alors que certains besoins nutritionnels augmentent. Comment veiller à une bonne alimentation et éviter la dénutrition ?

Veiller à son alimentation

Avec l’âge, le corps change, les besoins nutritionnels aussi. Contrairement à ce que l’on peut penser, les besoins nutritionnels des personnes âgées ne diffèrent pas de ceux des adultes. En revanche, les besoins en protéines sont plus importants en raison de la diminution des réserves  nutritionnelles, amoindries par la fonte musculaire due à l’âge.

Il est donc important de veiller à bien manger pour bien vieillir. Il n’y a pas vraiment de bons ou de mauvais aliments : aucun n’est interdit mais certains sont à privilégier et d’autres à limiter.

Pour en savoir plus, consultez l’article Les bienfaits d’une alimentation équilibrée sur pourbienvieillir.fr et les recommandations du programme nutrition santé pour les seniors.

Que faire en cas de dénutrition ?

Avec l’âge, il est fréquent que l’appétit diminue à cause d’un sentiment de satiété qui arrive plus vite, de la perte du goût, de la prise de médicaments qui coupent l’appétit … Une mauvaise santé bucco-dentaire peut également rendre la mastication difficile.

La dénutrition peut donc rapidement d’installer. Elle se traduit par une perte de poids, et notamment par une diminution de la masse musculaire. Cet affaiblissement peut s’avérer dangereux pour la santé. La dénutrition doit donc être détectée le plus tôt possible. Pour cela, il est recommandé de se peser régulièrement.

Si vous notez une perte de 2 kilos en un mois ou de 4 kilos au cours des 6 derniers mois, parlez-en à votre médecin. Si vous avez l’impression de flotter dans vos vêtements, c’est que vous avez dû perdre du poids. Demandez également conseil à votre médecin.

La dénutrition peut se traiter en enrichissant l’alimentation avec des produits de base : lait concentré entier, beurre fondu, crème fraîche, pâtes, semoule... Il est également possible d’augmenter la fréquence des prises alimentaires. On peut également ajouter des compléments alimentaires (crèmes dessert, boissons lactées et jus de fruit enrichis…).

Pour en savoir plus, consultez l’article consacré à la dénutrition sur le site du programme nutrition santé sur www.mangerbouger.fr.

Croq'âge : des ateliers pour sensibiliser les résidents au risque de dénutrition

Dans les Hauts-de-France, la Mutualité française a mis en place le programme Croq’âge, des ateliers animés par des professionnels de la santé et de la nutrition dans des résidences autonomie. Ils sont destinés à sensibiliser les résidents au risque de dénutrition et à sa prévention.

Le programme se décline en 9 ateliers : 3 ateliers consacrés à l’alimentation, 3 ateliers consacrés à l’hygiène bucco-dentaire, 3 ateliers consacrés aux liens entre médicaments et dénutrition.

Ils comportent un volet théorique pour que les résidents approfondissent leurs connaissances, et un volet pratique avec des mises en situation : réalisation de recettes équilibrées ou enrichies, analyse des prises médicamenteuses, repérage des problématiques dentaires….

Depuis 2017, une dizaine de résidences autonomie ont organisé le programme et l’ont proposé à leurs résidents, chaque atelier pouvant accueillir une douzaine de participants.

Articles et dossiers associés: 

La santé bucco-dentaire : un élément essentiel pour la qualité de vie

Le 20 mars a lieu la journée mondiale de la santé bucco-dentaire. C’est l’occasion de rappeler...

Bénéficier de portages de repas à domicile permet de continuer à manger des repas complets et...