Les solutions d’accompagnement pour les personnes handicapées âgées

Les solutions d’accompagnement pour les personnes handicapées âgées

Publié le : 
20 juin 2016
- Mis à jour le : 
28 novembre 2018

Traduction en facile à lire et à comprendre réalisée grâce à la collaboration d’Elisabeth Bachelot, Bruno Bernier, Louis Jurine et Béatrice Santarelli.

Quand les personnes handicapées vieillissent

elles peuvent connaître des changements dans leur vie. Par exemple :

  • Partir à la retraite
  • Aller vivre dans un autre endroit
  • Avoir des parents très âgés qui ne sont plus en mesure
    de leur apporter la même aide qu’avant.

Si vous êtes dans cette situation

vous et vos parents pouvez être accompagnés

pour que ces changements ne soient pas trop difficiles.

Les solutions d’accompagnement sont différentes

en fonction de votre situation :

  • Vous vivez à domicile
  • Vous vivez dans un établissement. Par exemple un foyer de vie.  
  • Vous vivez à domicile ou en établissement
    mais vous devez déménager pour aller vivre dans un lieu de vie plus adapté.

Une solution si vous vivez à domicile : faire appel à un service à domicile

Vous vivez dans un domicile ordinaire.

Vous vivez seul ou en famille ou avec vos parents.

Des services d’aide et de soins interviennent à domicile pour vous aider à faire

ce que vous ne pouvez plus faire.

Les services peuvent aussi intervenir pour aider votre proche.

Voici les différents services :

  • les services d’aide et d’accompagnement à domicile
  • les SSIAD sont les services de soins infirmiers à domicile
  • les SPASAD sont les services polyvalents d'aide et de soins à domicile
  • les SAVS sont les services d'accompagnement à la vie sociale
  • les SAMSAH sont les services d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés.

Les services d’aide et d'accompagnement à domicile

Les services d’aide à domicile vous aident pour :

  • l’entretien du logement et du linge
  • l’aide au lever
  • l'aide à la toilette
  • l’aide aux courses
  • la préparation et la prise des repas.

Trois principales aides financières peuvent vous aider à financer des interventions d’aide à domicile :
 

Les SSIAD sont les services de soins infirmiers à domicile

Les SSIAD sont des services intervenant à domicile sur ordonnance pour par exemple :

  • faire la toilette
  • faire des pansements
  • distribuer des médicaments.

Les professionnels suivants travaillent dans les SSIAD :

  • Les infirmiers
  • Les aides-soignants
  • Les auxiliaires de vie.

Les SSIAD interviennent auprès :

  • des personnes âgées de plus de 60 ans malades
    ou en perte d’autonomie à cause du vieillissement
  • des personnes âgées de moins de 60 ans handicapées ou atteintes d'une maladie chronique.

Une maladie chronique est une maladie grave qui dure dans le temps.

Par exemple la maladie de Parkinson ou le diabète sont des maladies chroniques.

Les interventions des SSIAD sont prises en charge par l’Assurance maladie.

Les personnes n’ont rien à payer.

Les SPASAD sont les services polyvalents d’aide et de soins à domicile

Les SPASAD proposent à la fois des soins infirmiers comme les SSIAD

et des aides à domicile comme les services d’aide à domicile.

Par exemple une personne a besoin d’avoir une distribution de médicaments

tous les jours et de l’aide pour les tâches ménagères.

Elle peut faire appel à un SPASAD et n’avoir qu’un seul interlocuteur

pour organiser ces interventions.

Les SAVS sont les services d’accompagnement à la vie sociale

Les SAVS interviennent auprès des adultes handicapés

qui ont besoin d’un accompagnement

pour les actes essentiels de la vie.

Les SAVS proposent un accompagnement social

et un apprentissage à l'autonomie.

Par exemple le SAVS vous aide :

  • à réaliser les démarches administratives
  • à faire attention à votre alimentation
  • à surveiller vos comptes bancaires
  • à organiser vos démarches de santé.

Pour pouvoir bénéficier de l’accompagnement d’un SAVS vous devez :

  • être reconnu handicapé par la MDPH  
  • et avoir entre 20 et 60 ans au moment de la demande ou plus de 60 ans si votre handicap a été reconnu avant l’âge de 60 ans.

La MDPH prend la décision de vous orienter vers un SAVS.

Les MDPH sont les maisons départementales

des personnes handicapées.

Les personnes font les démarches administratives

liées au handicap à la MDPH.

Le conseil départemental prend en charge le coût de

l’accompagnement par le SAVS.

Aucune participation financière n’est demandée

aux personnes faisant appel à un SAVS sauf exception.

Les SAMSAH sont les services d’accompagnement médico-social

pour adultes handicapés

Les SAMSAH font les mêmes choses que les SAVS.

Les SAMSAH font en plus le suivi médical et paramédical

des personnes accompagnées.

Les professionnels suivants travaillent dans les SAMSAH :

  • Médecins
  • Infirmiers
  • Aides-soignants
  • Auxiliaires de vie
  • Educateurs

Pour pouvoir bénéficier de l’accompagnement d’un SAMSAH, vous devez :

  • être reconnu handicapé par la MDPH  
  • et avoir entre 20 et 60 ans au moment de la demande ou plus de 60 ans si votre handicap a été reconnu avant l’âge de 60 ans.

La MDPH prend la décision de vous orienter vers un SAMSAH.

Le conseil départemental et l’agence régionale de santé

prennent en charge le coût de l’accompagnement par le SAMSAH.

Aucune participation financière n’est demandée

aux personnes faisant appel à un SAMSAH sauf exception.

Vous vivez à domicile et le proche qui vous aide doit s'absenter : l'hébergement temporaire est une solution

Des solutions d’hébergement temporaire existent

pour les personnes handicapées âgées vivant à domicile

en cas d’absence ponctuelle du proche

qui apporte une aide essentielle au quotidien.

Par exemple votre proche est régulièrement hospitalisé.

Vous pouvez être hébergé temporairement dans un établissement

pendant que votre proche est hospitalisé

et revenir chez vous ensuite.

Les établissements pour les personnes handicapées 

ou les établissement pour les personnes âgées

proposent des places d’hébergement temporaire.

Un hébergement temporaire dans un établissement

pour personnes handicapées

L’hébergement temporaire dans un établissement pour personnes handicapées est limité.

Vous pouvez bénéficier de 3 mois d’hébergement temporaire sur une période d’un an :

  • soit sur des périodes courtes répétées régulièrement. Par exemple :
    • un mois en janvier
    • puis un mois en juillet
    • puis un mois en novembre

  • soit sur une longue période en continu. Par exemple : 3 mois d’affilée.

Vous devez faire la demande à la MDPH.

La MDPH est la maison départementale

des personnes handicapées.

Votre participation financière est de 18€ maximum par jour en 2016.

Certaines mutuelles remboursent cette participation.

Un hébergement temporaire dans un établissement

pour personnes âgées

Vous pouvez accéder directement à des places

d'hébergement temporaire dans les établissements pour personnes âgées

si vous avez plus de 60 ans.

Vous devez déposer un dossier d’admission auprès de l’établissement

comme pour une demande d’hébergement permanent.

Une visite de pré-admission doit être réalisée

ainsi qu’une étude de votre dossier médical.

Le traitement d’un dossier peut prendre un peu de temps.

Pour vous aider à financer le coût de l’hébergement temporaire dans un établissement pour personnes âgées vous pouvez :

  • utiliser une partie de l’APA ou de l’aide sociale à l’hébergement.
  • solliciter votre caisse de retraite ou les services de votre département.
    Ils peuvent éventuellement  vous attribuer une aide financière.

Vous pouvez consulter l’article Quand vivre ailleurs temporairement

pour en savoir plus sur l’hébergement temporaire

dans un établissement pour personnes âgées.

Les solutions d'accompagnement si vous vivez dans un établissement d’hébergement

L’établissement où vous vivez peut être :

  • un foyer d’hébergement si vous êtes travailleur handicapé
  • un foyer de vie ou un foyer occupationnel si votre handicap ne vous permet pas d’avoir une activité professionnelle
  • un établissement médico-social si vous avez besoin d’aide pour la plupart des actes essentiels de la vie. Par exemple une maison d’accueil spécialisée ou un foyer d’accueil médicalisé.
  • un hébergement en accueil familial.
    L’accueil familial est une solution d’hébergement chez une famille agréée par le conseil départemental.
    L’accueillant familial accompagne la personne au quotidien moyennant rémunération. 

Vos besoins d’accompagnement évoluent avec les années.

La structure où vous vivez ne peut plus assurer votre accompagnement.

Par exemple vous avez besoin de plus de soins qu’avant.

L’établissement peut s’appuyer sur des services extérieurs

pour la réalisation des soins.

Cela vous permet de rester vivre dans votre environnement familier.

Si vous vivez dans un foyer de vie non médicalisé

le foyer peut faire intervenir un  SSIAD pour vous permettre de recevoir

des soins infirmiers.

Un SSIAD est un service de soins infirmiers à domicile.

Les solutions d’hébergement si vous ne pouvez plus ou ne souhaitez plus vivre dans votre lieu de vie habituel

Continuer à vivre à domicile ou dans la structure où vous avez jusqu’alors vécu

n’est parfois plus possible.

Vous pouvez alors :

  • aller vivre dans un foyer d’accueil médicalisé à condition d’avoir eu une reconnaissance de votre handicap avant l’âge de 60 ans 
  • aller vivre dans une structure spécialement conçue pour accueillir des personnes handicapées âgées
  • aller vivre dans un EHPAD. Un EHPAD est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Aller vivre dans une structure spécialement conçue pour accueillir

des personnes handicapées âgées

Il peut s’agir par exemple :

  • de foyers d’accueil médicalisés pour personnes handicapées âgées pour des besoins en soins plus importants.
  • de maisons d’accueil rurales pour personnes handicapées âgées. Ce sont des établissements de petite taille non médicalisés.
    Ces maisons font appel aux services à domicile  et aux médecins libéraux des alentours pour réaliser les soins des résidents.

Aller vivre dans un EHPAD

Un EHPAD est un établissement d’hébergement

pour personnes âgées dépendantes.

L’entrée dans un EHPAD est réservée aux personnes

âgées de plus de 60 ans.

Il est possible d’être admis en EHPAD avant 60 ans si vous avez

une dérogation de la part du conseil départemental

et l’accord de la MDPH.

La MDPH est la maison départementale des personnes handicapées.

Les aides financières suivantes peuvent aider à payer la facture :

A noter : Les personnes handicapées hébergées dans un EHPAD peuvent

bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement

pour les personnes handicapées.

L’aide sociale à l’hébergement pour les personnes handicapées

est différente et plus avantageuse que l’aide sociale à l’hébergement

pour les personnes âgées.

Vous pouvez consulter le dossier Les aides pour les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans pour en savoir plus.