Les aides pour les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans

Les aides pour les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans

Publié le : 
25 novembre 2015
- Mis à jour le : 
5 septembre 2018

Traduction en facile à lire et à comprendre réalisée grâce à la collaboration d'Elisabeth Bachelot, Jacqueline Herbelin et Béatrice Santarelli.

Qui sont les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans ?

Les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans ont un handicap.

Elles ont eu un handicap à la naissance ou après la naissance au cours de leur vie.

Le handicap peut se situer au niveau de la vue.

La personne ne voit pas du tout ou voit très mal.

Le handicap peut se situer au niveau de l’audition.

La personne n’entend rien ou entend très mal.

Le handicap peut se situer au niveau du corps.

Par exemple la personne ne peut pas marcher.

Elle est en fauteuil roulant.

Le handicap peut se situer au niveau de la compréhension.

La personne a des difficultés à comprendre toute seule et à faire des choix.

Les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans peuvent ressentir la vieillesse

en plus de leur handicap.

Par exemple un monsieur non-voyant de 70 ans a des rhumatismes.

Ce monsieur vieillit.

Il a plus de mal qu’avant à marcher avec sa canne blanche.

Ce monsieur non-voyant a besoin de plus d’aide qu’avant à cause du vieillissement.

Pour être aidées les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans ont le choix entre deux aides :

  • la PCH.  La PCH c’est la prestation de compensation du handicap.
  • et l’APA. L’APA c’est l’allocation personnalisée d’autonomie.

La PCH aide les personnes handicapées à faire ce qu’elles ne peuvent pas faire

à cause de leur handicap.

L’APA aide les personnes âgées à faire ce qu’elles ne peuvent pas faire

à cause de la vieillesse.

A quoi sert la PCH ?

Le besoin d’aide peut être :

  • de l’aide à domicile pour la toilette, s’habiller
  • de l’aide pour le transport
  • de l’aide pour aménager son logement.

La PCH peut payer une partie des dépenses des personnes handicapées.

La PCH c'est la prestation de compensation du handicap.

Un plan personnalisé de compensation est proposé par la MDPH pour la PCH.

La MDPH c’est la maison départementale des personnes handicapées.

C’est l’endroit où les personnes handicapées font les demandes d’aide.

Un plan personnalisé de compensation c’est une proposition de différentes aides

selon la situation de la personne.

Les besoins d’aide sont écrits dans le plan d’aide.

Par exemple le plan d’aide indique un besoin de fauteuil roulant électrique.

Si les personnes ont la PCH elles n’ont rien à payer

sauf si elles ont beaucoup d’argent.

Il y a des sommes maximum en euros à ne pas dépasser dans le plan d’aide.

Par exemple 10 000 euros maximum pour l’aménagement du logement.

La PCH ne sert pas à payer l’aide pour le ménage.

Si la personne a besoin d’aide pour le ménage

elle doit payer de sa poche.            

Si la personne a la PCH ses proches peuvent être dédommagés.

Par exemple une petite-fille aide sa grand-mère handicapée de 80 ans.

La petite-fille peut être dédommagée financièrement

parce qu’elle aide sa grand-mère.

Elle a le droit d’avoir une petite somme d’argent pour l’aide apportée à sa grand-mère.

Avec la PCH la personne peut employer un membre de sa famille sauf :

  • sa femme ou son mari
  • la personne avec laquelle elle vit
  • la personne avec qui elle est pacsée
  • ses parents
  • ses enfants.

Si la personne a un handicap très important

elle a le droit d’employer tous les membres de sa famille sans exception. 

Par exemple elle peut employer sa femme ou son mari.

A quoi sert l'APA ?

Le besoin d’aide peut être :

  • de l’aide à domicile pour la toilette, s’habiller
  • de l’aide pour le transport
  • de l’aide pour aménager son logement.

L’APA peut payer une partie des dépenses des personnes âgées.

L'APA c'est l'allocation personnalisée d'autonomie.

Un plan d’aide est proposé par le bureau des personnes âgées de son département pour l’APA.

Les besoins d’aide sont écrits dans le plan d’aide.

Un plan d’aide c’est une proposition de différentes aides selon la situation de la personne.

Par exemple le plan d’aide indique un besoin de 5 heures par semaine d’aide à domicile.

Si les personnes ont l’APA elles peuvent avoir un complément à payer

même si elles n’ont pas beaucoup d’argent.

L’APA sert à payer les frais d’aide à domicile pour le ménage.

Si la personne a l’APA ses proches ne peuvent pas être dédommagés.

Par exemple une fille aide sa mère âgée de 90 ans.

La fille ne peut pas être dédommagée financièrement

parce qu’elle aide sa mère.

La fille n’a pas le droit d’avoir une petite somme d’argent pour l’aide apportée à sa mère.

La personne âgée a l’APA.

La personne âgée peut employer un membre de sa famille avec l’argent de l’APA sauf :

  • sa femme ou son mari
  • la personne avec laquelle elle vit
  • la personne avec qui elle est pacsée.

Les différences entre l'APA et la PCH

Les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans ont parfois le choix

entre l’APA et la PCH.

Pour faire un choix adapté à sa situation personnelle

il faut connaître les différences entre l’APA et la PCH.

Il peut être plus intéressant de choisir la PCH

ou plus intéressant de choisir l’APA.

Cela dépend de sa situation personnelle.

Il n’est pas possible d’avoir en même temps l’APA et la PCH.

Des personnes ont un handicap après 60 ans

Par exemple une dame de 65 ans a un accident de voiture.

Après l’accident la dame ne peut plus marcher.

Elle a besoin d’aide.

Comme son handicap est arrivé après l’âge de 60 ans

la dame ne va pas avoir le choix entre les 2 aides PCH et APA.

Elle va pouvoir seulement bénéficier de l’APA.

Dans quels cas les personnes handicapées de plus de 60 ans peuvent-elles avoir l’APA ou la PCH ?

Il y a différents cas possibles.

Premier cas :

La personne handicapée âgée de plus de 60 ans bénéficie de la PCH depuis longtemps

bien avant ses 60 ans.

Après ses 60 ans  elle peut continuer à bénéficier de la PCH.

Après ses 60 ans elle peut décider d’abandonner la PCH.

Elle peut demander l’APA à la place.

Deuxième cas :

La personne handicapée âgée de plus de 60 ans n’a pas demandé la PCH avant ses 60 ans.

Elle n’avait pas besoin d’aide à l’époque.

Aujourd’hui elle est âgée de plus de 60 ans.

Elle peut :

  • demander l’APA
  • demander la PCH si elle travaille toujours
  • demander la PCH si elle prouve qu’elle pouvait en bénéficier avant ses 60 ans.

Attention cela est possible jusqu’à 75 ans seulement.

Par exemple un monsieur non-voyant retraité âgé de 70 ans n’a jamais demandé la PCH.

Le monsieur non-voyant a besoin de la PCH maintenant.

Il va prouver qu’il était non-voyant avant ses 60 ans.

Exemple : la situation de Miriam

Miriam a 62 ans.

Miriam a eu un accident vasculaire cérébral à 59 ans.

Depuis elle a des grosses difficultés à bouger un bras et une jambe.

Aujourd’hui Miriam a besoin de faire des travaux dans sa salle de bain.

Elle ne peut plus utiliser sa baignoire à cause de ses difficultés à bouger.

Elle veut installer une douche.

Miriam a le choix entre la PCH et l’APA.

Elle choisit la PCH.

Dans sa situation la PCH est plus avantageuse que l’APA.

La PCH va mieux rembourser les frais des travaux que l’APA.

Exemple : la situation de Wilfried

Wilfried a 71 ans.

Il a eu un accident quand il avait 50 ans.

Depuis il est dans un fauteuil roulant.

Tous les matins des aides-soignants viennent l’aider

pour faire sa toilette et s’habiller.

Avant sa femme faisait les courses et le ménage.

Maintenant sa femme est décédée.

Wilfried a le choix entre la PCH et l’APA.

Dans sa situation il est plus intéressant de choisir l’APA.

L’APA aide à financer les frais d’aide à domicile pour le ménage.

La PCH n’aide pas à financer les frais d’aide à domicile pour le ménage.

L’aide sociale à l’hébergement pour les personnes handicapées âgées de plus de 60 ans en maison de retraite

Les personnes vivant dans une maison de retraite peuvent avoir une aide

pour payer les frais d’hébergement.

C’est l’aide sociale à l’hébergement.

Il existe l’aide sociale à l’hébergement pour les personnes âgées.

Il existe l’aide sociale à l’hébergement pour les personnes handicapées.

Ces 2 aides sont différentes.

La contribution financière de la famille

Avant de verser l’aide sociale à l’hébergement

aux personnes âgées vivant en maison de retraite

le département peut demander à la famille de payer une partie de la facture.

Avant de verser l’aide sociale à l’hébergement

aux personnes handicapées vivant en maison de retraite

le département ne peut pas demander à la famille de payer une partie de la facture.

Le remboursement de l’argent versé par le département

Le département peut demander le remboursement de l’argent versé

pour l’aide sociale à l’hébergement.

Les règles ne sont pas les mêmes pour les personnes âgées

et les personnes handicapées.

Le remboursement quand la personne est vivante

Une personne âgée bénéficie de l’aide sociale à l’hébergement

parce qu’elle n’a pas assez d’argent pour payer sa facture en maison de retraite.

La personne âgée reçoit un héritage.

Le département peut lui demander de rembourser

les sommes d’aide sociale à l’hébergement versées en prenant l’argent de l’héritage. 

Une personne handicapée bénéficie de l’aide sociale à l’hébergement

parce qu’elle n’a pas assez d’argent pour payer sa facture en maison de retraite.

La personne handicapée reçoit un héritage.

Le département ne peut pas lui demander de rembourser

les sommes d’aide sociale à l’hébergement versées en prenant l’argent de l’héritage. 

Le remboursement quand la personne est décédée

Une personne âgée n’a pas assez d’argent pour payer sa facture en maison de retraite.

Cette personne âgée bénéficie de l’aide sociale à l’hébergement

pour l’aider à payer sa facture. 

La personne âgée est décédée.

Le département peut demander le remboursement

des sommes d’aide sociale à l’hébergement

versées à la personne décédée.

Le département prend l’argent sur l’héritage transmis à la famille

de la personne décédée.

Une personne handicapée n’a pas assez d’argent pour payer sa facture

en maison de retraite.

Cette personne handicapée bénéficie de l’aide sociale à l’hébergement

pour l’aider à payer sa facture.

La personne handicapée décède.

Le département ne peut pas prendre l’argent

sur l’héritage transmis à la famille proche de la personne décédée.

La famille proche ce sont :

  • ses parents
  • son mari ou sa femme
  • ses enfants
  • les personnes s’étant beaucoup occupées d’elle durant sa vie.

Une somme d’argent laissée à disposition

Les personnes handicapées vivant en maison de retraite

ont une somme d’argent laissée à leur disposition.

Les personnes âgées vivant en maison de retraite

ont aussi une somme d’argent laissée à leur disposition.

Mais moins que les personnes handicapées.