Les aides de l'Assurance maladie pour les personnes âgées

Publié le : 
16 avril 2015
- Mis à jour le : 
4 décembre 2019

La Complémentaire santé solidaire est une aide pour payer vos dépenses de santé. Elle remplace la CMU-C (couverture maladie universelle) et l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé) depuis le 1er novembre 2019.

Le 1er novembre 2019, la CMU-C et l’ACS deviennent la Complémentaire santé solidaire. C’est une aide pour payer vos dépenses de santé si vos ressources sont modestes. Selon vos ressources, elle ne coûte rien ou coûte moins d’un euro par jour et par personne. Le droit à la Complémentaire santé solidaire dépend de votre situation et de vos ressources. Pour en savoir plus, consultez le site de l'Assurance maladie

Que permet la Complémentaire santé solidaire ?

La Complémentaire santé solidaire est une aide pour payer vos dépenses de santé.

Avec la Complémentaire santé solidaire :

  • vous ne payez pas le médecin, le dentiste, l’infirmier, le kinésithérapeute, l’hôpital…
  • vous ne payez pas vos médicaments en pharmacie ;
  • vous ne payez pas vos dispositifs médicaux, comme les pansements, les cannes ou les fauteuils roulants ;
  • vous ne payez pas la plupart des lunettes, des prothèses dentaires ou des prothèses auditives.

Vos frais médicaux sont payés par les organismes d'assurance maladie obligatoire et l'organisme que vous avez choisi pour gérer la Complémentaire santé solidaire.

Qui peut bénéficier de la Complémentaire santé solidaire ?

Pour bénéficier de la Complémentaire santé solidaire, vous devez :

  • bénéficier de l’assurance maladie
  • et ne pas dépasser la limite maximum de ressources.

Selon vos ressources :

  • la Complémentaire santé solidaire ne vous coûte rien
  • ou la Complémentaire santé solidaire vous coûte moins de 1 € par jour par personne.

La Complémentaire santé solidaire peut couvrir l’ensemble de votre foyer.

Un simulateur permet de savoir vous pouvez bénéficier de la Complémentaire santé solidaire.

Qu’est-ce qui change pour les actuels bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS ?

Cela ne change rien pour les actuels bénéficiaires de la CMU-C. Les droits restent les mêmes.

Pour les bénéficiaires de l’ACS, l’attestation chèque à présenter pour obtenir une réduction sur le prix du contrat disparaît. À la place, les foyers paieront une participation financière.

Pour en savoir plus, consultez les articles du site de l’Assurance maladie :
La Complémentaire santé solidaire en bref
Qui peut bénéficier de la Complémentaire santé solidaire et comment ?
Complémentaire santé solidaire : vous n'avez rien à payer dans la plupart des cas