Journée de solidarité 2019 : comment seront utilisés les fonds collectés ?

Publié le : 
6 juin 2019
- Mis à jour le : 
12 juin 2019

Salariés et retraités contribuent avec la journée de solidarité au financement d'un meilleur accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées. En 2019, la journée de solidarité devrait permettre de collecter 2,878 milliards d’euros au bénéfice des personnes âgées et des personnes handicapées. Voici quelques explications, notamment sur l'utilisation des fonds récoltés.

La journée de solidarité : qu’est-ce que c’est ?

C’est une contribution des salariés et des retraités au financement de la prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées. Les salariés contribuent avec l’équivalent d’une journée de travail. C’est la contribution solidarité autonomie (CSA).

Les retraités imposables reversent 0,3% de leurs pensions de retraite et d’invalidité ou de leurs allocations de préretraite. C’est la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA).

Les entreprises fixent librement la date et les modalités de la journée de solidarité :

  • un autre jour férié,
  • un jour de RTT,
  • un jour de congés payés,
  • le fractionnement du temps sur l’année,
  • une journée offerte aux salariés.

journee-de-solidarite-2019_0.jpg

Depuis 2008, le lundi de Pentecôte, initialement choisi, est à nouveau férié.

Entre 2004 et 2019, la CSA a rapporté 34,9 milliards d’euros au bénéfice des personnes âgées et des personnes handicapées et la CASA, depuis sa création en 2013, 4,9 milliards d’euros.

À quoi serviront les fonds collectés en 2019 ?

En 2019, la journée de solidarité devrait permettre de collecter 2,878 milliards d’euros au bénéfice des personnes âgées et des personnes handicapées. :

  • 1,962 milliard d’euros financera des actions pour les personnes âgées et notamment :
    • le fonctionnement et la modernisation des établissements et services médico-sociaux pour personnes âgées,
    • une participation au financement de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie),
    • des actions de prévention de la perte d’autonomie (ateliers collectifs sur l’équilibre, le sommeil ou la mémoire, sensibilisation à la prévention des chutes, aide à l’acquisition de matériel adapté…) ;
  • 894,7 millions d’euros seront dédiés à des actions pour les personnes handicapées comme :
    • le fonctionnement et la modernisation des établissements et services médico-sociaux pour personnes handicapées,
    • une participation au financement de la PCH (prestation de compensation du handicap),
    • le financement du fonctionnement des MDPH (maisons départementales des personnes handicapées), lieux d’information et d’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches ;
  • 15 millions d’euros permettront de développer de nouvelles formes d’habitat pour les personnes âgées et les personnes handicapées : l’habitat inclusif (mesure de la Loi Élan promulguée le 27 novembre 2018)
  • 6,3 millions d’euros permettront de renforcer l’accompagnement des proches aidants de personnes en perte d’autonomie et de soutenir le développement de l’accueil familial (une solution d’hébergement pour les personnes âgées ou les personnes handicapées qui ne peuvent ou ne veulent plus vivre chez elles).

Les fonds collectés constituent 11 % des recettes du budget de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) en 2019.

Pour en savoir plus, consultez le site de la CNSA.

Documents à télécharger

Infographie : la journée de solidarité au bénéfice des personnes âgées et des personnes handicapées