IsèreADOM : des expérimentations pour bien vieillir chez soi

Publié le : 
23 janvier 2019
- Mis à jour le : 
23 janvier 2019

Le Département de l’Isère souhaite améliorer la vie à domicile des Isérois avançant en âge. Depuis un an, le site www.isereadom.fr  répertorie toutes les informations utiles pour faire face à l’avancée en âge, également accessibles via un numéro vert. Des Isérois en perte d’autonomie ou souffrant d’une maladie chronique ont également été équipés de matériels connectés. Un référent de situation assure leur suivi et fait le lien avec les professionnels de l’aide et du soin.

Afin d’anticiper le vieillissement de la population et l’augmentation du nombre de personnes âgées atteintes de maladies chroniques, tout en prenant en compte le souhait des personnes âgées de rester vivre chez elles, le Département de l’Isère a lancé 2 expérimentations complémentaires dans le cadre du projet IsèreADOM :

  • la mise à disposition d’un site internet et d’une plateforme téléphonique centralisant toutes les informations utiles pour bien vieillir,
  • un suivi à domicile des personnes en perte d’autonomie ou atteintes d’une maladie chronique grâce à des objets connectés et un cahier de liaison numérique.

Des informations utiles à la qualité de vie, centralisées et facilement accessibles

Afin d’améliorer l’information des Isérois, le Département de l’Isère a développé le site Internet www.isereadom.fr  où sont centralisées toutes les informations utiles à la qualité de vie des personnes âgées : aide au quotidien, soutien administratif, aménagement du logement…

Le site propose un annuaire couvrant le département dans lequel on peut aussi bien trouver un artisan, si l’on a le projet d’aménager son logement, qu’une activité pour se maintenir en forme ou entretenir sa mémoire. Des informations sur l’offre (coût, conditions…) sont proposées.

Les personnes ne disposant pas d’Internet peuvent accéder à toutes les informations référencées dans l’annuaire en ligne en appelant le numéro vert  0800 38 00 38 du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 9h à 17h.

Une évaluation de ce site internet et de la plateforme téléphonique est en cours à travers la collecte des retours des utilisateurs de ces services.

Des objets connectés et un suivi humain pour améliorer la vie à domicile

Un cahier de liaison numérique, accessible via une tablette ou un ordinateur, est mis à disposition des bénéficiaires et des professionnels qui participent à l’expérimentation (auxiliaires de vie, infirmiers…). Cet outil permet de consolider des informations sur la situation au domicile (hospitalisation, absence ou décès de l’aidant, modification du plan d’aide…) et, éventuellement, de cocher des indicateurs de vigilance : angoisse, fatigue, problème lié au logement …

Une vigilance humaine est mise en place avec la désignation d’un « référent de situation » pour chaque personne. C’est le référent de situation qui va, par exemple, pouvoir solliciter l’assistante sociale ou le médecin traitant en fonction des remontées d’informations dans le cahier de liaison numérique. Le référent de situation peut être un responsable de secteur d’un service d’aide à domicile, un infirmier intervenant en libéral ou dans un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile).

Le Département de l’Isère a également mis, gratuitement, des objets connectés (tensiomètre ou balance par exemple) à la disposition de personnes souffrant d’un cancer ou d’une maladie cardiaque qui se sont portées candidates. Les données collectées remontent vers une plateforme médicale qui fait le lien, en cas d’alertes, avec les professionnels de santé des patients.

Une évaluation de l’impact de ce suivi est en cours dans le cadre d’études médico-économiques et sociologiques. Les résultats seront connus fin 2020. Il apparaît d’ores et déjà que l’intervention du référent de situation permet d’éviter des hospitalisations parfois traumatisantes pour les personnes âgées.

Le projet IsèreADOM a reçu le prix Territoria d’Or en 2018 dans la catégorie services aux personnes. Ce prix récompense les initiatives innovantes des collectivités locales.

Voir la vidéo

Articles et dossiers associés: 

Télémédecine : qu’est-ce que la téléconsultation et la télé-expertise ?

Après une période d’expérimentation, la télémédecine, s’appuyant sur les nouvelles technologies...

Le dossier médical partagé : comment ça marche ?

Le DMP (dossier médical partagé) est un service en ligne sécurisé de l’Assurance maladie. ...