La PCH est la prestation de compensation du handicap

La PCH est la prestation de compensation du handicap

Publié le : 
4 mai 2016
- Mis à jour le : 
28 novembre 2018

Traduction en facile à lire et à comprendre réalisée grâce à la collaboration d’Elisabeth Bachelot, Bruno Bernier, Louis Jurine et Béatrice Santarelli.

La PCH est une aide financière pour les personnes

qui ont besoin d’une aide dans leur vie quotidienne

à cause d’un handicap.

Par exemple une personne non-voyante a besoin de l’aide

d’un chien guide.

Par exemple une personne ayant un handicap moteur a besoin

d’un véhicule adapté à son handicap.

La PCH prend en charge des dépenses précises liées au handicap

et inscrites dans un plan personnalisé de compensation.

La PCH prend en charge une partie de ces dépenses

et plus rarement l’intégralité des dépenses.

A qui s’adresser pour une demande de PCH ?

La demande de PCH se fait à la MDPH.

Les MDPH sont les maisons départementales

des personnes handicapées.

Les personnes font les démarches administratives

liées au handicap à la MDPH.

Quelles sont les conditions de handicap pour bénéficier de la PCH ?

Vous pouvez bénéficier de la PCH :

  • Si vous êtes incapable de réaliser tout seul une activité importante de la vie
  • Si vous êtes en grande difficulté pour accomplir seul deux activités importantes de la vie.

Il existe une liste des activités importantes de la vie.

Il y a 19 activités importantes inscrites sur cette liste. Par exemple :

  • se mettre debout
  • marcher
  • se laver
  • s’habiller
  • boire
  • s’orienter dans l’espace : par exemple pouvoir trouver son chemin tout seul
  • s’orienter dans le temps : par exemple connaître les moments de la journée ou la date du jour
  • reconnaître les dangers et savoir les éviter
  • voir
  • entendre
  • parler.

Les professionnels de la MDPH évaluent  vos difficultés

à réaliser ces activités.

Les professionnels de la MDPH vous proposent

un plan personnalisé de compensation en fonction de vos difficultés.

Un plan personnalisé de compensation est

une proposition de différentes aides selon votre situation.

Vos besoins d’aide sont écrits

dans votre plan personnalisé de compensation.

Par exemple le plan personnalisé de compensation

indique que vous avez besoin d’un fauteuil roulant électrique.

Quelles sont les conditions d’âge pour bénéficier de la PCH ?

Quand vous faites votre première demande de PCH 

vous devez être âgé de moins de 60 ans sauf :

  • si vous avez été handicapé avant l’âge de 60 ans.
    Dans ce cas vous pouvez demander la PCH  jusqu’à 75 ans.
    Après 75 ans il est trop tard.
  • si vous avez une activité professionnelle.
    Dans ce cas vous pouvez demander la PCH après 60 ans
    tant que vous travaillez.
Important : Une fois que vous bénéficiez de la PCH vous pouvez continuer à en bénéficier jusqu’à la fin de votre vie si besoin.

Quelles sont les conditions de résidence pour bénéficier de la PCH ?

Il faut habiter en France.

Quelles sont les conditions de revenus pour bénéficier de la PCH ?

Il n’y a pas de conditions de revenus.

Toutes les personnes qui remplissent :

  • les conditions de handicap
  • d’âge
  • et de résidence

peuvent bénéficier de la PCH.

Qui décide d’attribuer la PCH ?

Des professionnels de la MDPH évaluent vos besoins d’aide.

Puis ils font des propositions à une commission.

Cette commission s’appelle la CDAPH.

La CDAPH est la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Cette commission est composée de représentants. Par exemple des représentants :

  • des services du département
  • de l’Etat
  • des organismes de protection sociale : l’Assurance maladie, la caisse d’allocations familiales
  • des associations représentatives des personnes handicapées et de leurs familles.

Cette commission se réunit à la MDPH pour prendre des décisions

au sujet des demandes des personnes handicapées.

Qui verse la PCH ?

Les services du département versent la PCH.

Quelles dépenses sont prises en charge par la PCH ?

Voici la liste des dépenses prises en charge par la PCH :

  • Les dépenses pour payer l’intervention d’une personne
    qui va vous aider à accomplir les actes importants
    de la vie quotidienne.
  • les dépenses pour s’équiper de matériels spécialement conçus pour aider les personnes handicapées. 
    Par exemple : un système qui permet d’agrandir le texte figurant sur l’écran de l’ordinateur d’une personne malvoyante.
  • les dépenses pour l’aménagement du logement
    Par exemple : agrandir les espacements entre les portes pour faciliter
    la circulation en fauteuil roulant
  • les dépenses pour l’aménagement du véhicule
    Par exemple : installer une rampe d’accès pour permettre l’accès
    à une personne en fauteuil roulant
  • les dépenses liées à l’utilisation de transports adaptés aux besoins des personnes handicapées
    Par exemple : les frais de transports adaptés pour se rendre au travail.
  • les dépenses liées au handicap et revenant régulièrement.
    Par exemple: certaines personnes handicapées ont des difficultés
    à avaler et n’arrivent pas manger à cause de leur handicap.
    Elles ont besoin régulièrement de prendre des compléments alimentaires achetés en pharmacie.
    La PCH peut prendre en charge le coût
    de ces compléments alimentaires.
  •  les dépenses occasionnelles liées à votre handicap.
    Par exemple : une personne a un aménagement de son véhicule
    avec une rampe.
    La rampe est en panne et des réparations sont nécessaires.
    La PCH peut prendre en charge le coût des réparations de la rampe.
  • Les dépenses liées à l’entretien d’un animal dont la présence est nécessaire dans votre quotidien.
    Par exemple : un chien guide d’aveugle

Quel est le montant maximum de la PCH ?

Les dépenses prises en charge par la PCH sont limitées

à un montant maximum.

Par exemple : pour les dépenses pour s’équiper de matériels

spécialement conçus pour aider les personnes handicapées

la PCH prend en charge au maximum 3960 € de ces dépenses

tous les trois ans.

Quelles dépenses ne sont pas prises en charge par la PCH ?

  • les frais d’hébergement dans un établissement pour personnes handicapées ou dans un établissement de santé
  • l’aide pour les tâches ménagères. Par exemple :
    • le ménage
    • l’entretien du linge
    • les courses.

Si vous avez besoin d’aide pour les tâches ménagères

Vous devez la payer vous-même.

Si vous n’avez pas les moyens de payer vous-même

vous pouvez demander une autre aide financière.

Cette aide financière s’appelle l’aide-ménagère à domicile.

Son attribution dépend de vos revenus.

Vous la demandez aux services du département.

Vous pouvez bénéficier en même temps de la PCH

et de l’aide-ménagère à domicile.

Un membre de votre famille vous apporte une aide essentielle dans votre vie quotidienne. Peut-il être dédommagé financièrement par la PCH ?

Voici des exemples de membres de la famille pouvant être dédommagés :

  • Vos parents ou vos grands-parents
  • Vos enfants ou vos petits-enfants
  • Vos frères et sœurs
  • Votre femme ou votre mari
  • la personne avec qui vous vivez sans être marié
  • la personne avec qui vous avez conclu un PACS.

    Le PACS est le pacte civil de solidarité.

    Le PACS est un contrat conclu entre deux personnes célibataires pour organiser leur vie commune.

Pouvez-vous salarier un membre de votre famille en tant qu’intervenant à domicile pris en charge par la PCH ?

Il est possible de salarier un membre de votre famille

s’il a arrêté de travailler pour vous aider.

Cela n’est pas possible si le membre de votre famille est :

  • votre femme ou votre mari
  • la personne avec qui vous vivez sans être marié
  • la personne avec qui vous avez conclu un PACS
  • vos parents
  • vos enfants.

Par exemple vous pouvez salarier votre tante ou votre neveu.

Mais si votre handicap est très important vous avez le droit

d’employer tous les membres de votre famille sans exception. 

Par exemple vous pouvez employer votre femme ou votre mari.