Fin de vie : et si on en parlait ?

Publié le : 
19 octobre 2018
- Mis à jour le : 
19 octobre 2018

Le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie lance le site internet www.parlons-fin-de-vie.fr, source de référence en matière d’information et d’orientation du grand public sur les soins palliatifs et la fin de vie. En parallèle, une deuxième campagne d’information incite les Français à réfléchir à leurs volontés en matière de fin de vie, quel que soit leur âge.

Quels sont les droits en matière de fin de vie ?

Il est possible d’exprimer ses volontés en matière de fin de vie à travers la rédaction de directives anticipées et la désignation d’une personne de confiance.

Par ailleurs, la loi interdit l’obstination déraisonnable et donne le droit au patient de refuser des traitements et de demander lui-même une sédation profonde et continue jusqu’à son décès, s’il le souhaite et dans des conditions très strictes.

Un nouveau site de référence : www.parlons-fin-de-vie.fr

Le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie propose un nouveau site www.parlons-fin-de-vie.fr destiné au grand public et aux professionnels de santé, outil d’information unique de référence sur les soins palliatifs et la fin de vie.

Le site permet :

  • d’obtenir facilement des informations claires, fiables et utiles sur les soins palliatifs et la fin de vie ;
  • de fournir des outils adaptés pour permettre à chacun de réfléchir à sa fin de vie, d’en parler avec ses proches et/ou les professionnels ;
  • d’être orienté facilement et rapidement.

Pour découvrir le site, rendez-vous sur www.parlons-fin-de-vie.fr

Une campagne d’information à la télévision et sur les réseaux sociaux

Une première campagne d’information menée en 2017 a permis de faire progresser la connaissance par les Français de leurs droits en matière de fin de vie mais ils sont encore 40% à ne pas connaître l’existence d’une loi sur la fin de vie. 

C’est pourquoi le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie lance une nouvelle campagne nationale d’information, afin de renforcer l’efficacité́ de la première campagne.

L’objectif est de toucher davantage de personnes et d’inviter les Français à réfléchir à leur fin de vie, en parler avec leurs proches et avec les professionnels, et s’ils le souhaitent, à rédiger des directives anticipées.

Des spots sont diffusés du 14 octobre au 15 novembre sur les chaînes du groupe France Télévision et sur BFM TV et la campagne est relayée sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

Articles et dossiers associés: 

Il est possible de désigner une personne de confiance avant, pendant ou après une...

Un document écrit appelé « directives anticipées » permet d’anticiper une situation de...

Votre proche est en fin de vie. Comment l’accompagner au mieux, qu’il soit chez lui, en...

Les soins palliatifs sont des soins pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution...