Résidence autonomie et résidence services : quelle différence ?

Publié le : 
3 janvier 2018
- Mis à jour le : 
5 janvier 2018

Les résidences autonomie et les résidences services accueillent des personnes âgées autonomes qui souhaitent vivre de façon indépendante tout en bénéficiant de services. Mais leurs statuts et leurs fonctionnements sont différents.
 

Un public similaire : les personnes âgées autonomes

Les résidences autonomie (ex logements-foyers) et les résidences services comportent à la fois des logements individuels et privatifs et des espaces communs dédiés à la vie collective. Elles sont souvent construites au cœur des villes à proximité des commerces, des transports et des services.

Elles sont conçues pour des personnes âgées autonomes ou relativement autonomes, seules ou en couple, qui ne peuvent plus ou ne veulent plus vivre à leur domicile.

La vie dans une résidence autonomie ou une résidence services permet de :

  • continuer à vivre de manière indépendante,
  • bénéficier d’un environnement convivial et sécurisé,
  • utiliser des services collectifs : restauration, ménage, animations…

Des gestionnaires principalement publics ou associatifs pour les résidences autonomie et privés commerciaux pour les résidences services

Les résidences autonomie sont majoritairement gérées par des structures publiques, notamment les CCAS (centres communaux d’action sociale), ou des structures à but non lucratif. Elles ont une vocation sociale. Le coût du logement y est modéré. Les résidents peuvent y bénéficier de l’ASH (aide sociale à l’hébergement) si leurs revenus sont inférieurs au montant de la facture mensuelle, à la condition que la résidence autonomie soit habilitée à recevoir des bénéficiaires de l’aide sociale.

Les résidents paient l’équivalent d’un loyer et des charges locatives à la résidence autonomie auxquels s’ajoute le cas échéant le coût des services proposés. Certaines prestations proposées peuvent être incluses et d’autres facultatives.

Les résidences services sont principalement gérées par des structures privées commerciales. Leurs occupants peuvent être locataires ou propriétaires.

Dans le cadre d’une location, la facturation mensuelle en résidence services comprend le prix du loyer, fixé au prix du marché, les charges locatives, auxquels s’ajoute le montant de l’abonnement de services auquel le résident a souscrit. Les occupants ne peuvent pas y bénéficier de l’ASH.

Des résidences autonomie encadrées par la règlementation médico-sociale contrairement aux résidences services

Les résidences autonomie appartiennent à la catégorie des établissements et services sociaux et médico-sociaux qui répondent à un besoin d’accompagnement social des personnes âgées.

Leur fonctionnement est régi par le Code de l’action sociale et des familles. Le conseil départemental leur délivre l’autorisation de fonctionner et vérifie la qualité des prestations par des évaluations régulières. Un conseil de la vie sociale composé de représentants des résidents, des familles et du personnel de l’établissement se réunit au moins trois fois par an.

Les résidences services ne sont pas des établissements et services sociaux et médico-sociaux. Elles répondent à une demande de prestation de services formulée par des personnes âgées, pour leur confort et leur bien-être.

Afin de mieux protéger les occupants au sein des résidences services, la loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 a introduit de nouvelles dispositions en distinguant les services non individualisables (facturés de manière forfaitaire) et les services individualisables (facturés selon la consommation effective du résident). La loi a également créé un conseil de résidents permettant aux occupants de la résidence services de participer aux décisions relatives à la gestion des services. 

A noter : depuis le vote de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, les résidences autonomie reçoivent des financements des départements leur permettant de rémunérer du personnel ou des intervenants extérieurs chargés de mettre en place des actions de prévention de la perte d’autonomie (ateliers prévention des chutes, nutrition, mémoire…). Ces actions de prévention, gratuites pour les  résidents, peuvent également être ouvertes aux personnes âgées extérieures à la résidence autonomie.

Pour en savoir plus, consultez l’article « les résidences autonomie » et l’article « les résidences services ». Vous pouvez également consulter les prix des résidences autonomie dans l’annuaire des résidences autonomie.

Articles et dossiers associés: 

Les résidences autonomie constituent une solution intermédiaire entre la vie à domicile et la...

Les résidences services sont des ensembles de logements privatifs pour les personnes âgées...

Nouvelle vidéo : vivre en résidence autonomie

Roland et Thérèse, 80 et 78 ans, vivent dans une petite maison isolée à la campagne. Pour plus...

Vous vivez en résidence autonomie. De quoi se compose votre facture ? De quelles...