Préserver sa santé

Publié le : 
2 mars 2015
- Mis à jour le : 
8 février 2017

Pour accompagner au mieux un proche en perte d’autonomie, il est important de préserver sa santé. Pourtant, beaucoup d’aidants négligent leur santé parce qu'ils donnent la priorité à l’aide à leur proche. La relation d’aide peut également être difficile à vivre au quotidien et conduire à l’isolement, mauvais pour la santé. Comment conserver de l’énergie et la santé dans la durée quand il est question d’accompagner une personne en perte d’autonomie ?

Pour préserver votre santé si vous êtes aidant d’une personne en perte d’autonomie, vous pouvez veiller à :

Parler de votre situation d’aidant à votre médecin traitant

Il  pourra vous proposer un bilan de santé global afin de faire un point sur votre état de santé et vous proposer un suivi régulier si nécessaire. Il pourra également vous donner des conseils pour vous aider dans l’accompagnement de votre proche.

Echanger avec des professionnels intervenant dans l’accompagnement de votre proche

Par exemple, si votre proche va à l’accueil de jour ou s’il bénéficie de l’intervention d’un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile), n’hésitez pas à échanger et évoquer vos difficultés ou vos questions avec l’équipe de l’accueil de jour ou l’équipe du SSIAD. De la même façon, si votre proche vit dans un établissement, vous pouvez échanger avec l’équipe de la maison de retraite.

Vous pouvez également échanger avec les professionnels des points d’information locaux qui pourront vous écouter et vous conseiller.

Ménager des moments de pause

Différentes solutions existent pour permettre de se dégager du temps dans la journée ou pour s’absenter plusieurs jours.

Pour en savoir plus, consulter l’article Avoir du temps libre.

Echanger avec des personnes confrontées à une situation similaire

Des espaces d’échanges ou des formations destinés aux aidants existent partout en France.

Echanger avec d’autres personnes confrontées à la perte d’autonomie d’un proche âgé permet de :

  • partager des expériences communes,
  • ne pas rester seul face à ses interrogations ou ses doutes,
  • bénéficier d’une écoute et mettre des mots sur ses difficultés,
  • trouver des réponses pratiques à ses problèmes.

Pour en savoir plus, consulter l’article Trouver du soutien.

Préserver une bonne hygiène de vie

Il est important de :

  • bien manger. Pour obtenir des conseils sur la nutrition, consulter le guide « La santé vient en mangeant » (PDF, 2,1 Mo) réalisé par l’INPES ;
  • avoir une bonne qualité de sommeil. Pour obtenir des conseils sur le sommeil, consulter la brochure « Bien dormir, mieux vivre. Le sommeil, c'est la santé ! - Conseils aux adultes » (PDF, 627 Ko) éditée par l’INPES ;
  • continuer à avoir une vie sociale : sortir, recevoir des amis… Quand on accompagne au quotidien un proche en perte d’autonomie, se dégager du temps pour passer prendre un café chez des amis, continuer à pratiquer une activité  est important pour s’aérer l’esprit et continuer à prendre soin de soi. Des solutions existent pour se dégager du temps libre comme l’accueil de jour, l’hébergement temporaire. Pour en savoir plus, consulter l’article Avoir du temps libre.

La préservation de la santé des aidants est un sujet important de santé publique qui donne lieu à différentes initiatives de la part d’associations, de caisses de retraite, de mutuelles…

Quelques exemples d’initiatives mises en place autour de la santé des aidants :

  • Des fiches conseils santé proposées par l’association française des aidants pour tester sa santé et obtenir des conseils de prévention. Pour en savoir plus, consulter le site Internet de l'association française des aidants.
    Par ailleurs, l’association française des aidants  en partenariat avec la Mutualité Française a  mis en place une action de prévention et promotion de la santé « Aidant, votre santé, parlons-en ! » dans le cadre d’ateliers santé.
     
  • Les actions prévention santé de certaines MSA (Mutualité sociale agricole). Certaines caisses locales de la MSA proposent à leurs ressortissants aidants une action de prévention santé ciblant les risques principaux liés à la situation d'aidant. Pour cela, une consultation spécifique de l'aidant encadrée par des interventions psycho-éducatives de groupe est proposée. Pour en savoir plus, consulter le site Internet de la MSA.

Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite et de votre caisse de retraite complémentaire pour savoir si elles mettent en place des actions particulières à destination des aidants.

Articles et dossiers associés

Les plateformes d’accompagnement et de répit apportent un soutien aux proches aidants de...