S'équiper de matériel adapté

Publié le : 
12 janvier 2015
- Mis à jour le : 
7 octobre 2019

Une gamme très variée d’aides et d’équipements existe pour continuer à vivre chez soi malgré les difficultés. S’équiper de matériel adapté permet également d’éviter les accidents domestiques.

De nombreux équipements sont conçus pour compenser les différents handicaps que rencontrent les personnes dans leur vie de tous les jours.

Ces équipements diminuent voire effacent les obstacles rencontrés du fait du handicap. Ils permettent de continuer à faire les choses comme on le souhaite, sans forcément avoir besoin de l’aide de quelqu’un. On dit qu’ils « compensent » le handicap.

De très nombreux matériels adaptés permettent de compenser le handicap et facilitent la vie au quotidien pour :

  • se déplacer,
  • communiquer,
  • faire sa toilette,
  • contrôler à distance des éléments de son domicile (lampes, volets roulants électrique…).
Certains matériels sont devenus courants comme les lunettes ou la canne blanche. D’autres sont plus rares et sophistiqués comme les scooters électriques ou des bloc-notes braille et sont utilisés par les personnes particulièrement entravées dans leur vie quotidienne.

Différents types de matériel adapté

Des aides techniques 

Quand on parle d’aides techniques, il s’agit par exemple :

Des aides domotiques dans la maison

Des aides permettent une gestion automatisée de l’habitation : ce sont les aides domotiques. Ces aides domotiques pour des personnes âgées en perte d’autonomie peuvent être, par exemple :

  • un système qui permet l’allumage automatique du couloir grâce à un détecteur de présence afin d’éviter des chutes la nuit. Pour en savoir plus, consultez le dossier sur les éclairages à détection de mouvement en vidéo
  • une ouverture centralisée des volets roulants pour les personnes qui ont des difficultés à le faire manuellement.

Des aides technologiques

Les aides technologiques utilisent les technologies de l’information et de la communication pour compenser le handicap et favoriser l’autonomie des personnes.

Les aides technologiques sont par exemple :

  • les systèmes de géolocalisation conçus pour favoriser les déplacements des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et les sécuriser. La personne porte un bracelet qui permet de la géolocaliser si elle s’est perdue ;
  • des applications sur tablette tactile ou smartphone pour entretenir ses capacités de mémoire ou d’attention.

Combien ça coûte ?

Les équipements sont très divers et leur coût très variable en fonction de la sophistication de l’équipement.

Un certain nombre d’équipements figure sur la liste des produits remboursés par l’assurance maladie. Ils sont remboursés selon le tarif défini par l’assurance maladie et sur prescription médicale.

N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

Quelles aides ?

L’APA (allocation personnalisée d'autonomie) peut être utilisée pour financer du matériel adapté dans le cadre du plan d’aide personnalisé.

Les mutuelles et les caisses de retraite complémentaires peuvent également financer une partie du coût de certaines aides. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article sur les aides des caisses de retraite et l'article sur les aides des complémentaires santé ou vous renseigner directement auprès de votre caisse de retraite complémentaire ou de votre mutuelle.

Enfin, des aides financières complémentaires peuvent être apportées par le département (ou une institution telle qu’une caisse de retraite à laquelle il aura délégué cette mission) dans le cadre d’une instance départementale : la conférence des financeurs. Pour les personnes relevant de l’APA ou d’une prestation de leur caisse de retraite, ces aides complètent l’allocation versée et leur demande est instruite en même temps et selon les mêmes modalités que la demande d’APA ou de prestation.

Comment se renseigner sur les différents matériels ?

Se renseigner dans un CICAT (centre d’information sur les aides techniques)

Dans quelques villes, il est possible d’essayer différents types de matériel dans un CICAT où des professionnels délivrent des conseils gratuitement.

Il est par exemple possible d’y essayer différents types de fauteuils roulants et de trouver le plus adapté à son handicap. Par exemple, une personne hémiplégique n’aura pas besoin du même type de fauteuil roulant qu’une personne paraplégique.

Pour trouver un CICAT, vous pouvez consulter l'annuaire proposé par la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie).

Se renseigner auprès d’un centre d’expertise sur les aides techniques

Les centres d’expertise sur les aides techniques sont des lieux de test et de démonstration de matériel. Vous pouvez contacter :

  • pour les aides à la mobilité, le Ceremh
  • pour aides à la stimulation cognitive, le CEN Stimco
  • pour les technologies de l’information et les nouvelles technologies, le CENTICH (Centre d’Expertise National des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’autonomie)

Les personnes déficientes visuelles peuvent appeler le centre d'appel et de conseil sur la déficience visuelle au 0800 013 010 (appel gratuit du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30) afin d'obtenir une réponse personnalisée et une orientation vers les bons interlocuteurs.

Le site Info-techo : de l’information accessible sur les aides techniques
 Le site www.info-techno.org  propose des vidéos et flyers d’information compréhensibles et utiles à destination :
  • des personnes ayant un handicap cognitif, moteur ou sensoriel
  • et des professionnels de santé préconisateurs de services et d’aides technologiques.

 

Articles et dossiers associés

L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) est une allocation destinée aux personnes âgées de...

Vous êtes retraité. Votre caisse de retraite peut vous apporter des aides, notamment si vous ne...

Les complémentaires santé peuvent aider ponctuellement leurs adhérents dans le cadre de leur...

Découvrez les éclairages à détection de mouvement en vidéo

L’allumage automatique de la lumière est pratique, notamment pour se déplacer la nuit en toute...