Interview d’Odile Juin, infirmière coordinatrice dans un réseau de santé

Publié le : 
21 août 2018
- Mis à jour le : 
21 août 2018

Infirmière coordinatrice au réseau de santé Nord Deux-Sèvres depuis 15 ans, Odile Juin intervient au domicile des personnes âgées afin de proposer un plan d’aide au niveau du soin. Elle nous explique en quoi consiste sa mission et ses liens avec les autres professionnels de santé et les travailleurs sociaux. 

En quoi consiste l’intervention du réseau de santé ?

Nous sommes un réseau de santé gérontologique. L’équipe du réseau de santé est composée de 4 infirmières coordonnatrices. Nous intervenons auprès de personnes âgées vivant à domicile et souffrant de pathologies parfois lourdes, comme le cancer ou la sclérose en plaques, afin de leur proposer un plan global au niveau du soin que nous coordonnons.

Notre évaluation est complémentaire de celle que peut réaliser un évaluateur qui vient pour l’attribution de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie). L’évaluateur APA s’attache à l’aide à l’autonomie, il évalue le GIR, le niveau d’autonomie, alors que nous pouvons initier un plan d’aide en lien avec la santé. Par exemple, nous pouvons faire en sorte qu’un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile)  ou une équipe spécialisée Alzheimer intervienne.

Quel est le lien avec le CLIC ?

Le réseau de santé pour lequel je travaille fait partie de l’association gérontologique Nord Deux-Sèvres, qui gère également un CLIC, un point d’information local dédié aux personnes âgées. Les liens sont très étroits du fait de notre appartenance à la même association. Le CLIC est la porte d’entrée pour les personnes âgées et leurs proches. Quand une personne appelle le CLIC, une première évaluation téléphonique de la situation est réalisée. Si la situation le requiert, le CLIC demande au réseau de santé d’intervenir pour réaliser une évaluation de la situation à domicile.

Pouvez-vous donner un exemple illustrant votre intervention ?

J’ai récemment accompagné un monsieur qui vit seul et qui est atteint de pathologies lourdes. Mon intervention a permis faire un point sur le matériel médical installé à son domicile et de réaliser des ajustements nécessaires. Par ailleurs, j’ai pris contact avec son médecin traitant car il aura certainement prochainement besoin d’une équipe mobile de soins palliatifs.

Notre rôle est également d’anticiper les besoins des personnes pour que la mise en place le moment venu soit plus fluide.

Comment intervenez-vous ?

Nous pouvons intervenir à la demande des évaluateurs APA, des médecins traitants, des travailleurs sociaux, des familles… Nous pouvons également intervenir à la demande des assistants sociaux de l’hôpital qui ont mis en place un plan d’aide pour le retour de la personne à domicile.  Dans les situations complexes, quand la personne est de retour chez elle, nous nous chargeons de vérifier que le plan est adapté et nous l’ajustons si nécessaire.

Le réseau de santé est financé par l’agence régionale de santé. Les personnes qui bénéficient de notre accompagnement n’ont rien à débourser.

Qu’aimez-vous dans votre métier ?

J’aime le travail en partenariat. J’apprécie de travailler au domicile des personnes. Lorsque nous allons chez elles, il est important de les respecter, ne rien imposer et prendre en compte leur histoire de vie.

Articles et dossiers associés: 

Un réseau de santé coordonne une équipe composée de différents professionnels de santé (médecins...

Vous êtes atteint d’un cancer. Comment continuer à vivre chez vous malgré la maladie et les...