Flux RSS

S'abonner à Flux RSS S'abonner à Flux RSS S'abonner à Flux RSS

Nouveau dossier unique d’admission en EHPAD

Publié le : 
13 décembre 2019
- Mis à jour le : 
13 décembre 2019

Une nouvelle version du dossier unique d’admission en EHPAD est disponible. Le dossier prend en compte les demandes d’accueil permanent et temporaire afin de simplifier les démarches administratives.

Le dossier unique d’admission en EHPAD a évolué afin de prendre en compte, en plus des demandes d’hébergement permanent, les demandes pour :

L’objectif est de simplifier les démarches administratives pour les familles et les proches.

Le formulaire comporte toujours un volet administratif et un volet médical. Le volet administratif est à compléter par la personne âgée ou par une personne de son entourage habilitée à le faire. Le volet médical doit être rempli par son médecin traitant ou un autre médecin.

Ce dossier est à remplir une seule fois et à photocopier pour être transmis aux différents EHPAD sélectionnés. Le volet médical doit être communiqué sous enveloppe à l’attention du médecin coordonnateur de l’établissement.

Vous pouvez télécharger le nouveau formulaire unique d’admission temporaire ou permanente en EHPAD  sur service-public.fr

Vous pouvez trouver les coordonnées des EHPAD et comparer les prix et les restes à charge en EHPAD sur le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

Un nouveau service en ligne sur pourbienveillir.fr

Publié le : 
10 décembre 2019
- Mis à jour le : 
10 décembre 2019

Le site pourbienvieillir.fr, qui regroupe des conseils pour bien vivre son âge, propose un nouveau service en ligne : une carte interactive des ateliers de prévention.

Les activités de prévention permettent de rester en forme, de développer sa vie sociale, de mieux vivre chez soi.

Vous pouvez désormais utiliser la carte interactive pour trouver un atelier ou une action de prévention près de chez vous : conférences, ateliers, forums, réunions collectives et sorties.

Vous pouvez filtrer en sélectionnant la thématique ou le type d’action qui vous intéresse et vous géolocaliser.

Articles et dossiers associés: 

Renforcer son autonomie

Renforcer l’autonomie : tel est le but des activités de prévention proposées aux personnes âgées...

Remplacer sa baignoire par une douche : des conseils dans un Consomag

Publié le : 
29 novembre 2019
- Mis à jour le : 
29 novembre 2019

Réalisé par l’Institut national de la consommation, un Consomag délivre des conseils pour un aménagement de la salle de bain qui peut s'avérer nécessaire avec l’avancée en âge : le remplacement de la baignoire par une douche.

Pour en savoir plus sur les aménagements possibles dans la salle de bain, visionnez la vidéo Aménager son logement.

On y retrouve Serge et Olga qui ont réalisé des travaux dans leur salle de bain. Serge avait de plus en plus de mal à enjamber la baignoire et il craignait de glisser. Ils ont reçu une aide de l'ANAH pour installer une douche à l'italienne de plain-pied. Ils l’ont équipée avec un siège de douche et une barre d'appui pour garantir une sécurité optimale.

Présentation du portail au salon des services à la personne

Publié le : 
22 novembre 2019
- Mis à jour le : 
22 novembre 2019

Les 26 et 27 novembre 2019, la CNSA présente les services du portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr au salon des services à la personne Porte de Versailles à Paris. Retrouvez-la sur le stand F12.

Des démonstrations du portail d'information www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Sur le stand, l’équipe de la CNSA renseignera le public et proposera des démonstrations du portail d'information à destination des personnes âgées en perte d'autonomie et de leurs proches.

Le portail propose :

  • une information officielle sur les droits et les aides,
  • un annuaire des structures d’aides pour les personnes âgées avec les prix des résidences autonomie et des EHPAD,
  • un comparateur des prix et des restes à charge en EHPAD.

Quatre ans après sa mise en ligne en 2015, le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr comptabilise en moyenne plus de 400 000 visites par mois.

Informations pratiques

Le salon se tient les 26 et 27 novembre 2019
Paris Expo Porte de Versailles – Pavillon 2.2
1 place de la Porte de Versailles - 75015 Paris

Les horaires :
Mardi : 9h – 18h00
Mercredi : 9h – 18h00

Entrée gratuite à télécharger sur le site du salon des services à la personne

Coût d’un hébergement en EHPAD en 2018

Publié le : 
14 novembre 2019
- Mis à jour le : 
14 novembre 2019

1 977 euros : c’est le coût médian mensuel d’une chambre individuelle en EHPAD en 2018 selon l’analyse réalisée par la CNSA. Elle montre également que 76 % des EHPAD intègrent l’entretien du linge personnel dans leur prix. Quand il est facturé en supplément, le prix médian de l’entretien du linge personnel est de 84 euros.

La CNSA analyse chaque année les prix des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) transmis par les établissements et affichés sur le portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr. L'étude complète "Prix des EHPAD en 2018 et évolution par rapport à 2017" est en ligne sur cnsa.fr.

Depuis décembre 2016, la loi d’adaptation de la société au vieillissement oblige en effet les EHPAD à transmettre leurs prix au moins une fois par an à la CNSA qui les affiche ensuite dans l’annuaire du portail internet. L’objectif est de renforcer la transparence de l’information sur les prix pratiqués dans les EHPAD.

Un comparateur des prix et des restes à charge en EHPAD est disponible sur le portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

1977 euros : prix mensuel médian d’un hébergement en EHPAD en 2018

1 977 euros par mois : c’est le prix médian à payer pour un hébergement permanent en EHPAD en chambre seule en 2018 en France. Cela signifie que la moitié des EHPAD facture un prix inférieur à 1977 euros et que l’autre moitié facture un prix supérieur à 1977 euros.

Ce prix médian mensuel prend en compte le coût de l’hébergement et le tarif dépendance correspondant au tarif GIR 5-6, c’est-à-dire le prix minimum à payer par tous les résidents d’un EHPAD. Pour en savoir plus sur la facturation en EHPAD, consultez l’article « Comprendre sa facture en EHPAD ».

C’est 24 € (+ 1,22%) de plus que le prix médian constaté en 2017 (voir l’article sur l’analyse des prix 2017).

76 % des EHPAD intègrent l’entretien du linge personnel dans leur prix

Les prix transmis par les EHPAD intègrent un socle de prestations minimales précisées par décret. Ainsi, tous les EHPAD doivent proposer a minima les prestations suivantes :

  • les prestations d'accueil hôtelier : mise à disposition d’une chambre, d’une salle de bain, entretien et nettoyage…,
  • restauration,
  • blanchissage : entretien du linge plat (draps…) et du linge de toilette,
  • animation,
  • administration générale.

Ce prix peut inclure d’autres prestations qui viennent s’ajouter à cette liste de prestations minimales, par exemple l’entretien du linge personnel du résident.

L’analyse montre que 76% des EHPAD incluent l’entretien du linge personnel du résident dans leur prix.

On observe cependant de fortes disparités concernant l’entretien du linge des résidents selon le statut juridique de l’EHPAD. Il est presque toujours compris dans le tarif hébergement des EHPAD publics (94,3 %) et des EHPAD privés non lucratifs (89,3 %). En revanche, il est compris dans le tarif hébergement de 29,1 % des EHPAD privés commerciaux.

84 euros : prix médian de l’entretien du linge personnel quand il est facturé en supplément

Le prix médian de l’entretien du linge personnel du résident, quand l’EHPAD le facture en plus du tarif hébergement, est estimé à 84 € (pour 677 EHPAD ayant renseigné un prix).

Ce prix varie de manière importante : pour 10 % des EHPAD, il est inférieur à 42 € par mois, et pour 10 %, il est estimé à plus de 115 € par mois.

Les prix 2019 des EHPAD et résidences autonomie disponibles sur le portail

L’annuaire du portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr affiche les prix des EHPAD et des résidences autonomie. Les établissements mettent à jour leurs prix au moins une fois par an.

En 2019, 90 % des EHPAD et 67 % des résidences autonomie ont actualisé leurs prix affichés dans l’annuaire du portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

Les EHPAD et les résidences autonomie doivent transmettre leurs prix au plus tard le 30 juin chaque année et sont invités à les mettre à jour en continu à chaque changement.

 

Mois sans tabac

Publié le : 
7 novembre 2019
- Mis à jour le : 
7 novembre 2019

Il n’y a pas d’âge pour arrêter de fumer. Tous les fumeurs sont invités à arrêter de fumer ensemble, pendant 1 mois, durant l’opération Mois sans tabac. Après un arrêt du tabac pendant 1 mois, les chances d’arrêter définitivement sont multipliées par cinq.

Si vous souhaitez participer à l’opération, inscrivez-vous :

Une communauté "Mois sans tabac" est également constituée sur Facebook. Par ailleurs, il est possible de rejoindre des équipes thématiques ou géographiques pour trouver du soutien auprès d’autres personnes pour arrêter de fumer.

En savoir plus sur mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr.

Agir pour les aidants : annonce de la stratégie de mobilisation et de soutien en leur faveur

Publié le : 
25 octobre 2019
- Mis à jour le : 
25 octobre 2019

Le 23 octobre, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la stratégie de mobilisation et de soutien en faveur des aidants en présence d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. Elle se déploie autour de 6 priorités.

Les aidants viennent en aide, de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, à une personne en perte d’autonomie, du fait de l’âge, de la maladie ou d’un handicap. Ils sont 8 à 11 millions en France.

La stratégie annoncée vise à prévenir l’épuisement et l’isolement des aidants, en diversifiant et en augmentant les capacités d’accueil des lieux de répit, en proposant des solutions de relais, en leur ouvrant de nouveaux droits.

Elle se déploie autour de 6 priorités :

  1. Rompre l’isolement des proches aidants et les soutenir au quotidien dans leur rôle 
  2. Ouvrir de nouveaux droits sociaux aux proches aidants et faciliter leurs démarches administratives comme un congé de proche aidant indemnisé dès octobre 2020 pour les salariés, les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les chômeurs indemnisés (mesure n°5)
  3. Permettre aux aidants de concilier vie personnelle et vie professionnelle 
  4. Accroître et diversifier les solutions de répit comme les plateformes d’accompagnement et de répit, l’accueil de jour, l’hébergement temporaire
  5. Agir pour la santé des proches aidants 
  6. Épauler les jeunes aidants

Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé

A noter : La rubrique Aider un proche du portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr est dédiée aux aidants. L’annuaire du portail recense par ailleurs les plateformes d’accompagnement et de répit, les accueils de jour et les établissements proposant de l’hébergement temporaire.

Grippe : début de la campagne de vaccination

Publié le : 
17 octobre 2019
- Mis à jour le : 
22 octobre 2019

La campagne de vaccination contre la grippe a débuté. Le vaccin contre la grippe est recommandé et gratuit pour les personnes âgées de plus de 65 ans parce que la grippe peut avoir des conséquences plus graves pour les personnes fragiles. Depuis cette année, il est possible de se faire vacciner par un pharmacien.

Pourquoi est-il recommandé de se faire vacciner ?

La grippe est une maladie très contagieuse qui peut être grave, en particulier chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses...  Des complications peuvent alors apparaître. Chaque année, la grippe est responsable d'hospitalisations, voire de décès.

La vaccination permet :

  • de réduire le risque d’être contaminé par la grippe ;
  • de réduire le risque de faire des formes graves de la grippe.

Comment se faire vacciner ?

Le vaccin est gratuit pour les personnes fragiles invitées par l’Assurance Maladie, notamment les personnes de 65 ans et plus. Elles reçoivent un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie et peuvent retirer directement et gratuitement leur vaccin en pharmacie sur simple présentation de leur bon.

Si vous avez reçu ce bon, vous pouvez vous faire vacciner par le professionnel de santé de votre choix : médecin, sage-femme, infirmier, pharmacien volontaire.

Si vous n’avez pas reçu de bon mais que vous êtes ciblé par les recommandations vaccinales vous pouvez vous adresser à votre médecin, infirmier, pharmacien ou sage-femme qui pourra vous en remettre un.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’Assurance maladie : La grippe s’apprête à faire son retour : il est temps de se faire vacciner ! et Cette année encore, la grippe va faire très mal

Il est désormais possible de se faire vacciner par un pharmacien

Cette année, dans toute la France, les pharmaciens volontaires et préalablement formés pourront vacciner les adultes ciblés par les recommandations vaccinales.

Les pharmacies peuvent le signaler en accrochant une affiche indiquant que des pharmaciens exerçant dans l’officine peuvent vacciner les adultes ciblés par les recommandations vaccinales.

Articles et dossiers associés: 

Quelles mesures pour lutter contre la grippe en EHPAD ?

Une épidémie de grippe peut avoir des conséquences graves en EHPAD (établissement d’hébergement...

Dénutrition : comment veiller à une bonne alimentation ?

Publié le : 
14 octobre 2019
- Mis à jour le : 
21 novembre 2019

Avec l’âge, il est fréquent que l’appétit diminue. On a tendance à croire qu’il faut moins manger alors que certains besoins nutritionnels augmentent. Comment veiller à une bonne alimentation et éviter la dénutrition ?

Veiller à son alimentation

Avec l’âge, le corps change, les besoins nutritionnels aussi. Contrairement à ce que l’on peut penser, les besoins nutritionnels des personnes âgées ne diffèrent pas de ceux des adultes. En revanche, les besoins en protéines sont plus importants en raison de la diminution des réserves  nutritionnelles, amoindries par la fonte musculaire due à l’âge.

Il est donc important de veiller à bien manger pour bien vieillir. Il n’y a pas vraiment de bons ou de mauvais aliments : aucun n’est interdit mais certains sont à privilégier et d’autres à limiter.

Pour en savoir plus, consultez l’article Les bienfaits d’une alimentation équilibrée sur pourbienvieillir.fr et les recommandations du programme nutrition santé pour les seniors.

Que faire en cas de dénutrition ?

Avec l’âge, il est fréquent que l’appétit diminue à cause d’un sentiment de satiété qui arrive plus vite, de la perte du goût, de la prise de médicaments qui coupent l’appétit … Une mauvaise santé bucco-dentaire peut également rendre la mastication difficile.

La dénutrition peut donc rapidement d’installer. Elle se traduit par une perte de poids, et notamment par une diminution de la masse musculaire. Cet affaiblissement peut s’avérer dangereux pour la santé. La dénutrition doit donc être détectée le plus tôt possible. Pour cela, il est recommandé de se peser régulièrement.

Si vous notez une perte de 2 kilos en un mois ou de 4 kilos au cours des 6 derniers mois, parlez-en à votre médecin. Si vous avez l’impression de flotter dans vos vêtements, c’est que vous avez dû perdre du poids. Demandez également conseil à votre médecin.

La dénutrition peut se traiter en enrichissant l’alimentation avec des produits de base : lait concentré entier, beurre fondu, crème fraîche, pâtes, semoule... Il est également possible d’augmenter la fréquence des prises alimentaires. On peut également ajouter des compléments alimentaires (crèmes dessert, boissons lactées et jus de fruit enrichis…).

Pour en savoir plus, consultez l’article consacré à la dénutrition sur le site du programme nutrition santé sur www.mangerbouger.fr.

Croq'âge : des ateliers pour sensibiliser les résidents au risque de dénutrition

Dans les Hauts-de-France, la Mutualité française a mis en place le programme Croq’âge, des ateliers animés par des professionnels de la santé et de la nutrition dans des résidences autonomie. Ils sont destinés à sensibiliser les résidents au risque de dénutrition et à sa prévention.

Le programme se décline en 9 ateliers : 3 ateliers consacrés à l’alimentation, 3 ateliers consacrés à l’hygiène bucco-dentaire, 3 ateliers consacrés aux liens entre médicaments et dénutrition.

Ils comportent un volet théorique pour que les résidents approfondissent leurs connaissances, et un volet pratique avec des mises en situation : réalisation de recettes équilibrées ou enrichies, analyse des prises médicamenteuses, repérage des problématiques dentaires….

Depuis 2017, une dizaine de résidences autonomie ont organisé le programme et l’ont proposé à leurs résidents, chaque atelier pouvant accueillir une douzaine de participants.

Articles et dossiers associés: 

La santé bucco-dentaire : un élément essentiel pour la qualité de vie

Le 20 mars a lieu la journée mondiale de la santé bucco-dentaire. C’est l’occasion de rappeler...

Bénéficier de portages de repas à domicile permet de continuer à manger des repas complets et...

Semaine bleue : « Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons ! »

Publié le : 
7 octobre 2019
- Mis à jour le : 
7 octobre 2019

Du 7 au 13 octobre, à l’occasion de semaine des retraités et des personnes âgées, des manifestations se déroulent partout en France autour du thème « Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons ! » retenu pour la 2ème année consécutive. Des prix ont été décernés à des acteurs de terrain pour récompenser leurs initiatives locales.

A l’occasion de la Semaine bleue qui a lieu du 7 au 13 octobre, des manifestations référencées sur une carte interactive sont organisées comme tous les ans pour sensibiliser le grand public :

  • à la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle,
  • aux préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées,
  • aux réalisations et projets des associations.
Un concours a récompensé les meilleures actions organisées à l’échelon d’un département, d’un canton, d’une commune, d’un établissement autour de la thématique retenue pour la 2ème année consécutive  « Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons ! ». Six prix ont été décernés par les institutions participantes (Ministère des Solidarités et de la Santé, Fondation de France, CNAV…). En savoir plus sur les lauréats de l’édition 2019.