Comment lutter contre la grippe en EHPAD ?

Publié le : 
9 octobre 2017
- Mis à jour le : 
9 octobre 2017

Une épidémie de grippe peut avoir des conséquences graves en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), compte tenu de la fragilité des résidents âgés. Quelles mesures prendre pour lutter contre la grippe ? Comment les EHPAD s’organisent-ils en cas d’épidémie ?

Prévenir l’apparition de la grippe grâce à la vaccination des résidents et du personnel

En France, une campagne de vaccination contre la grippe a lieu tous les ans entre octobre et janvier. Cette année, cette campagne se déroule du 6 octobre 2017 au 31 janvier 2018.

Cette campagne cible toute la population mais particulièrement les personnes âgées de plus de 65 ans, plus fragiles, pour lesquelles les conséquences de la grippe  peuvent être graves. Pour les personnes âgées de plus de 65 ans, le vaccin est pris en charge en totalité par l’Assurance maladie.

Dans les EHPAD, une campagne de vaccination des résidents est organisée par l’établissement en lien avec les médecins traitants des résidents.

Pour éviter l’apparition de la grippe, il est également important que le personnel des EHPAD soit vacciné. Si des membres de l’équipe de l’EHPAD sont atteints par le virus de la grippe, ils peuvent en effet contaminer les résidents.

A savoir :

En France, la vaccination contre la grippe des professionnels des EHPAD n’est pas obligatoire, mais elle est fortement recommandée par les pouvoirs publics. Pour inciter le personnel à se faire vacciner, les établissements peuvent par exemple organiser une campagne de vaccination pour le personnel, ou prendre en charge la totalité ou une partie du coût du vaccin.  

Se préparer à faire face à des cas de grippe, voire à une épidémie

Les professionnels des EHPAD doivent suivre un certain nombre de protocoles dans l’exercice quotidien de leur métier : protocole d’hygiène, protocole du circuit des déchets, protocole de nettoyage et de désinfection des locaux et des chambres.

C’est le médecin coordonnateur de l’EHPAD, et le référent grippe s’il a été désigné, qui veillent à la bonne connaissance de ces protocoles par les équipes soignantes.

Certains protocoles concernent plus particulièrement la conduite à tenir en cas d’apparition de cas de grippe : protocole de procédure d’hospitalisation et de retour en établissement, protocole définissant le circuit des prélèvements à analyser lors des premiers cas de grippe.

Par ailleurs, le directeur élabore avec son équipe un plan de continuité de l’activité en cas d’épidémie. Il s’agit d’un plan pour faire face à la crise en minimisant au maximum son  retentissement sur le fonctionnement de l’EHPAD.

Un cas de grippe est déclaré dans l’EHPAD : application de mesures préventives

Un cas de grippe est déclaré dans l’EHPAD. Un seul objectif : éviter la propagation du virus grâce à des mesures préventives.

Les mesures préventives concernent à la fois les professionnels, les résidents mais aussi toutes les personnes extérieures à l’EHPAD qui sont amenées à y venir : intervenants extérieurs, familles…Tout le monde est invité à respecter les bonnes pratiques en matière d’hygiène.

Les bonnes pratiques d’hygiène respiratoire

Le virus de la grippe se transmet principalement par voie aérienne (postillons, éternuement, toux), mais il peut aussi se déposer sur les mains des malades et sur les objets, les meubles, les vêtements.

Pour tous :

  • se couvrir la bouche à chaque fois qu’on tousse
  • se couvrir la bouche et le nez à chaque fois qu’on éternue
  • se moucher avec des mouchoirs en papier à usage unique
  • jeter les mouchoirs à usage unique dans des poubelles fermées, et se laver les mains aussitôt.

Les bonnes pratiques d’hygiène des mains 

Pour tous : se laver les mains au savon ou avec des produits hydro- alcooliques durant 30 secondes et se sécher les mains avec une serviette personnelle ou jetable.

Pour le personnel : se désinfecter les mains en quittant la chambre du résident grippé.

Le port du masque et des gants

Pour le personnel : avant d’entrer dans la chambre d’un résident grippé, le professionnel doit porter un masque et des gants à usage unique.

Pour le résident grippé : s’il est amené à quitter sa chambre, il porte un masque afin de ne pas propager le virus dans l’établissement.

L’épidémie est déclarée : que se passe-t-il ?

Lorsque l’épidémie de grippe est déclarée dans un EHPAD, elle affecte les résidents mais aussi le personnel, ce qui peut entraîner un fort absentéisme.

Pour y faire face, l’établissement dispose normalement d’un plan de continuité de l’activité en cas d’épidémie. Il s’agit d’un plan pour faire face à la crise tout en permettant d’assurer la continuité de la vie de l’EHPAD. Grâce à ce plan, l’établissement va :

  • réorganiser le travail et prioriser les tâches
  • assurer l’isolement des résidents grippés
  • retarder les admissions.

L’établissement va aussi demander la collaboration des familles et des intervenants extérieurs qui sont amenés à s’y rendre.

L’établissement va ainsi mettre des masques à disposition du personnel, des intervenants extérieurs (kinés…) et des visiteurs en contact avec les résidents. Les familles sont sensibilisées à porter le masque et à éviter si possible les contacts rapprochés avec leur proche.

Les familles vont également être invitées à limiter temporairement leurs visites, pour éviter de contaminer ou d’être contaminées. Pour les mêmes raisons, les résidents sont invités à restreindre leurs sorties à l’extérieur.

Articles et dossiers associés

La campagne de vaccination contre la grippe a débuté

Les épidémies de grippe saisonnière surviennent chaque année au cours de l'automne et de l'hiver...